Un précieux témoignage sur notre village

Ce Livre d’Or, devenu aujourd’hui un témoignage historique de la vie de notre village dans la première moitié du XXè siècle, avait été élaboré en 1950 par six jeunes filles de l’époque, dans le cadre d’un concours organisé par le magazine “Jeune Rurale”. Ce “Livre d’Or” avait été présenté à Paris en 1950, où un jury lui avait décerné un prix.

Un grand merci à d’abord à Henri Tapie qui a bien voulu nous le confier. Il était hors de question de le scanner sans le démonter sous peine de l’abîmer. A l’époque, il avait été relié de cuir et malgré une restauration, il reste assez fragile vu son grand âge.
Lucien Rique s’est attelé à la tâche : il a démonté, scanné toutes les pages et travaillé toutes les photos. Il ne me restait plus qu’à exploiter son travail immense. Un grand merci à lui aussi.

Je voudrais ici citer les noms des auteurs de cette œuvre, dusse leur modestie en souffrir. Elles n’auraient sûrement pas pensé en 1950 que leur “œuvre” se retrouverait aujourd’hui sur Internet à la portée de n’importe qui dans le monde. J’espère que ça leur fera simplement plaisir.

  • Henriette Sarraillé, ménagère, 15 ans
  • Henriette Guicharrousse, cultivatrice, 20 ans
  • Yvonne Pucheu, cultivatrice, 20 ans
  • Alice Pucheu, cultivatrice, 18 ans
  • Eulalie Cappicot, couturière, 24 ans
  • Maïté Croutxé, sans profession, 16 ans

Quelques adultes avaient participé à son élaboration : l’Abbé Oustalet, Lucie Capdepon (épouse Malégarie) et Catherine Capdepon (épouse Turon-Barrère).