Au sud, dans le village et au nord, les maisons “Lacroutz“, “Casaux dit Tourné“, et “Guilhem” (propriétés privées) ainsi que l’ancien presbytère présentent sur leurs façades intérieures ou extérieures de beaux encadrements de baies (portails, portes, fenêtres) en pierre de taille de 1597, de 1609, 1697 et 1798; fenêtres à meneaux, traverses et croisillons; arcs délardés en accolade (comme sur la petite porte de l’église), en plein cintre, en anse de panier ou segmentaires; chapiteaux toscans ou doriques; piédroits, linteaux et clés de voûte sculptés de motifs végétaux et floraux, en frise ou isolés. Les appuis des fenêtres, saillants, sont en corniches; les linteaux sont couronnés de corniches. Les noms des propriétaires et les dates de construction des maisons sont parfois gravés ou sculptés sur des plaques ou des tables sur les dessus-de-porte.
Les encadrements des baies de la maison “Casaux dit Tourné” et de l’ancien presbytère (maisons voisines) sont en pierre calcaire, certainement des carrières de Lasseube.

La porte d’entrée de l’ancien presbytère est particulièrement travaillée sur ses piédroits, sculptés de motifs floraux ou rayonnants (repris sur les panneaux en bois de la porte d’entrée) superposés en une “frise” verticale; couronnés de chapiteaux toscans, ils supportent un linteau sur lequel on peut lire l’inscription suivante :

AIME : ET : CRAINS : DIEV
DE : TOUT : TON : COEVR : 1586

Le texte encadre une frise au décor végétal; on retrouve ce motif de tige à feuilles opposées sur le linteau du portail de la maison “Casaux dit Tourné” et sur une dalle funéraire sur le sol de l’église.